Des alternatives au gazon pour un entretien simplifié

Difficile de garder votre gazon vert toute l’année ? Envie de limiter les contraintes d’entretien et de sortir des traditionnelles pelouses ? Les alternatives au gazon sont nombreuses mais souvent peu connues. Graminées, gravier, plantes tapissantes piétinables … Autant de façon pour vous permettre d’avoir un jardin en pleine santé à travers les saisons.

52566277 - decorative green grass of zoysia tenuifolia in the park

Le gazon : une contrainte quotidienne ?

Après avoir traversé les siècles et les cultures, le gazon est toujours ancré dans nos jardins… et nos mentalités ! Un héritage qui nous vient tout droit de nos voisins anglais. Pas étonnant qu’il ne tienne pas si bien que ça sur notre belle Côte d’Azur. Le climat chaud, venteux et sec du bassin méditerranéen ne donne pas le même résultat que les climats humides des terres anglaises.

En plus de s’abîmer au fil des années, la pelouse est une contrainte quotidienne : tonte hebdomadaire, sensibilité aux maladies, coût en eau, système d’arrosage sophistiqué… Sans oublier la multitude de produits chimiques style pesticides utilisés pour garder votre pelouse en forme.

Pour les adeptes du gazon, pas de panique. Il ne s’agit pas de supprimer votre gazon et de vous priver de cet espace de vie ou l’on peut recevoir ses amis et s’amuser en famille, ni de se passer d’un premier plan ouvert qui contraste avec les plantations hautes du reste du jardin et qui rythme ainsi la composition paysagère… Non, il s’agit de le remplacer. Certes, mais comment ?

img_2572

Les alternatives à la pelouse

Si vous souhaitez un effet visuel similaire au gazon, optez pour les graminées style Zoysia tenuifolia ou encore Stenotaphrum secundatum. Elles demandent deux fois moins d’eau et très peu de tonte par rapport à la pelouse.

Les plantes tapissantes piétinables permettent de créer une moquette végétale remplaçant facilement le gazon sur de petites surfaces. Utilisez les différentes sortes de thym par exemple comme Thymus ciliatus, Thymus serpyllum”Elfin” et Thymus leucotrychus. Vous n’avez qu’à arroser une fois par semaine et à tondre seulement une à deux fois par an.

Les plantes couvre-sol en mélange demandent un entretien limité et des arrosages moins fréquents que les moquettes végétales. Plusieurs mélanges sont possibles selon les goûts et les couleurs mais aussi selon les particularités de votre jardin.

2 exemples :
Phyla nodiflora + Thymus Ciliatus + Thymus irsutus ou encore Achillea crithmifolia + Phylea nodiflora
La pelouse mixte est une sorte de pelouse naturelle aux multiples floraisons et à l’aspect champêtre. Elle n’est pas gourmande en entretien puisqu’elle ne demande que quelques tontes et arrosage occasionnel par année. Idéal pour recouvrir de grands espaces, elle est idéale pour les espaces les plus éloignés de la maison faisant le lien avec la nature.

img_1853-bis

Enfin, pensez au gravier et aux dalles en pierres naturelles. Ils ont un franc succès dans la région à l’image des jardins méditerranéen avec leurs cours en gravier. La ressemblance est aussi faite avec les jardins secs du style karesensui. Cette solution demande un entretien presque inexistant. Il n’y a qu’à ratisser votre extérieur… Vous pourrez même le pratiquer comme activité méditative !

Quel que soit votre choix, ces alternatives ont en commun leur faible entretien. Harmonisez votre environnement, jonglez avec les couleurs des saisons mais surtout, simplifiez-vous la vie en créant un gazon durable en harmonie avec l’environnement.

Pour plus d’information, consulter le livre écrit par Olivier Filippi : les gazons alternatifs.